En débat

Le faux « Soir » belge : un pied-de-nez au fascisme

le 24 janvier 2022, par RaDAR

L’année 1943 fut à bien des égards le tournant de la guerre : sur le front de l’est, les nazis étaient écrasés à Stalingrad par les troupes soviétiques ; en France, les réfractaires au Service du travail obligatoire prenaient le maquis et constituaient les bases d’un mouvement de résistance armée de masse ; le fascisme mussolinien tombait après le débarquement des alliés en Italie… et la Belgique occupée se payait une bonne tranche de rire.
En rédigeant un article pour la presse clandestine du Front de (...)

En débat

Une résistance différente. Objectif : préparer la révolution

le 24 janvier 2022, par André Calvès, André Fichaut

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, des militants du Parti ouvrier internationaliste ont poussé au regroupement de soldats allemands. Le double objectif était une résistance au nazisme de l’intérieur et la préparation de la Révolution. C’est à Brest que cette expérience est allée le plus loin.
Les militants trotskistes du Parti ouvrier internationaliste (POI, Section française de la Quatrième Internationale) avaient, pendant la guerre 1939-1945, la quasi-certitude qu’elle déboucherait sur la (...)

Boite à outils

Trotskistes-épiciers au cœur des années noires. L’expérience du Croque Fruit

le 24 janvier 2022, par Céline Malaisé

Cet article a été initialement publié dans la revue Dissidence n°12-13 (2002-2003). Son autrice est historienne. Elle a aussi réalisé un premier travail remarqué sur la période de la Seconde Guerre mondiale, « Trotskysme et engagements militants en France de 1938 à 1945 »
Marseille, 1940 : « À contre-courant, dans les souterrains ramifiés de l’Europe, des milliers d’hommes âgés, jeunes, de femmes, d’enfants, Babel de conditions, Babel de langues, dans le danger des filières hasardées, sous la hantise des (...)