Boite à outils

Vidéo : FEMMES ET LGBTI CIBLES DES NÉO-FASCISTES ITALIENS : ENTRETIEN AVEC NADIA DE MOND

le 19 octobre 2022, par L’anticapitaliste

Les dernières élections italiennes ont mené au pouvoir une coalition bancale de droite extrême et d’extrême droite : Berlusconi/Salvini/Meloni. Cette dernière, Giorgia Meloni, grande gagnante du scrutin, sera la Première ministre. Elle a surtout une longue histoire de militante dans les rang du Mouvement social italien (MSI), descendant direct du fascisme mussolinien. Nadia revient pour l’Anticapitaliste sur les dangers de l’arrivée prochaine d’un gouvernement néo-fasciste, notamment pour les femmes (...)

Actualités

Italie : « Nous ne devons pas attendre : il faut descendre dans la rue et se réorganiser »

le 28 septembre 2022, par Franco Turigliatto

Un entretien avec notre camarade Franco Turigliatto.
Les sondages l’avaient prévu. Le résultat des élections du 25 septembre en Italie est extrêmement dur pour l’ensemble des forces progressistes. Quelles sont tes premières réactions sur cette nouvelle configuration politique ?
Il s’agit d’un moment historique très important qui implique des graves dangers pour les classes laborieuses. C’est un résultat qui voit la force la plus extrême, celle de Fratelli d’Italia (FdI), héritier du MSI (Mouvement (...)

Actualités

Italie : 100 ans après la marche sur Rome, la droite néofasciste arrive en tête du scrutin

le 27 septembre 2022, par Hélène Marra

Les élections législatives du 25 septembre se sont soldées par une victoire nette de la coalition des droites guidée le parti Fratelli d’Italia (Frères d’Italie) de Giorgia Meloni et composée par La Lega (La Ligue) de Matteo Salvini et Forza Italia (Force Italie) de Silvio Berlusconi.
Une droite forte et une gauche agonisante
À l’approche de la fin du décompte, le résultat des élections législatives qui se sont tenues dimanche 25 septembre est sans appel : la coalition des droites se trouve en tête du (...)

Actualités

« Siamo tutte antifasciste ! »

le 27 septembre 2022, par Manon Boltansky

CertainEs parlent d’un tremblement de terre, d’autre d’une vague qui s’écraserait sur l’Europe... Une coalition de la droite extrême et de l’extrême droite est arrivée largement en tête des élections législatives en Italie, dans un contexte de très grande abstention. À sa tête, le parti Fratteli d’Italia (FdI), qui a obtenu plus de 26 % des votes, au côté de la Lega de Matteo Salvini et de Forza Italia de Berlusconi. Fratteli d’Italia, bien que de formation récente, est issu d’un vieux parti néofasciste des (...)

Actualités

Italie : la galaxie fasciste

le 30 mai 2022, par Checchino Antonini

Article publié dans le n°135 de mai 2022 de la revue L’Anticapitaliste.
Checchino Antonini décrit les liens entre les groupes d’extrême droite en Italie, leurs actions et leurs liens avec institutions.
Le samedi 9 octobre 2021 au soir à Rome, quelques centaines de personnes ont attaqué le siège national de la CGIL, le plus ancien et le plus important des syndicats italiens. Étaient présents les dirigeants de Forza Nuova, organisation – petite mais durable – de la droite extrême. L’un de ces (...)

En débat

Les leçons de l’expérience italienne

le 23 janvier 2022, par Léon Trotsky

Dans ce texte, Trotsky rappelle, face à la montée du nazisme en Allemagne, que la social-démocratie et le Parti communiste avaient déjà été vaincus sans combattre en Italie.
Le fascisme italien est issu directement du soulèvement du prolétariat italien, trahi par les réformistes. Depuis la fin de la guerre, le mouvement révolutionnaire en Italie allait en s’accentuant et, en septembre 1920, déboucha sur la prise des fabriques et des usines par les ouvriers. La dictature du prolétariat était une (...)

Actualités

À Rome, les fascistes s’attaquent frontalement au mouvement ouvrier

le 12 octobre 2021, par Fabrizio Dogliotti

Retour sur l’attaque fasciste contre le local de la CGIL (Confédération générale italienne du travail) à Rome, perpétrée le 9 octobre.
Samedi 9 octobre, sur la Piazza del Popolo, lieu historique des manifestations de gauche, se sont rassemblés quelques milliers de manifestants contre le green pass. C’est un mouvement qui manifeste depuis des mois, alimenté par des positions, des réflexions et un imaginaire collectif qui ont peu de choses à voir avec les revendications que l’on entend d’habitude sur (...)

En débat

Italie : retour sur le mouvement des « sardines »

le 2 janvier 2020, par Franco Turigliatto

La situation politique italienne est marquée par un mouvement nouveau et particulier, celui des « sardines », qui a vu descendre dans la rue, au total, plusieurs centaines de milliers de personnes, dont beaucoup de jeunes, et qui a culminé lors de la grande manifestation de Rome du 14 décembre.
Pour comprendre ce qui se passe, il faut prendre en compte deux éléments : d’une part, l’importance et le côté positif de ces manifestations sociales contre le fascisme et le racisme malgré le caractère (...)

Agenda

[Paris] Flashmob des sardines antipopulistes et antiracistes

le 14 décembre 2019

« Des sardines à Paris... Parigi non si lega ! »
Contre toute forme de racisme et de souverainisme de la politique italienne actuelle et contre la dérive populiste de l’extrême droite en Europe.
« Les sardines » sont en mouvement et se donnent rdv à Paris le 14 décembre !
Les Italiens résidant en France et tous les Français partageant les valeurs de la démocratie se donnent rendez-vous samedi 14 décembre, place du Trocadéro à Paris, à partir de 14 h 30, pour dénoncer la haine et l’extrémisme qui (...)

Actualités

Communiqué du NPA : Libérez Carola Rackete et Pia Klemp, ouvrez les frontières !

le 1er juillet 2019, par NPA

Dans la nuit de vendredi à samedi, le bateau Sea-Watch 3 est entré dans le port de Lampedusa en Italie. À son bord se trouvaient 42 migrants sauvés des eaux 17 jours plus tôt, ce qui n’a pas empêché l’assaut contre le bateau humanitaire mené par un navire de guerre dépêché par le ministre de l’Intérieur d’extrême droite Salvini… Et une fois le bateau arraisonné, sa capitaine Carola Rackete, qui avait forcé le blocus des eaux territoriales italiennes, a été arrêtée par une vingtaine de policiers et assignée à (...)

Actualités

Italie  : ni avec le gouvernement Salvini-Di Maio ni avec Bruxelles

le 2 novembre 2018, par Franco Turigliatto

Le désaccord entre le gouvernement italien et la Commission européenne qui conteste le projet de budget italien et menace l’Italie d’une procédure d’infraction aux règles européennes, est un conflit entre diverses composantes du capitalisme italien et européen qui restent toutes, cependant, dans le cadre libéral du choix de l’austérité.
Pas de remise en cause du libéralisme économique ni des logiques du marché capitaliste : le conflit porte sur la façon de distribuer la richesse produite par les classes (...)

Actualités

Italie : Une batterie de mesures antimigrantEs et antipauvres

le 12 octobre 2018, par Checchino Antonini

Le gouvernement « du changement » vient de promulguer un ensemble de mesures (le « décret-loi Salvini ») qui mêle lois racistes et aggravation du code Rocco (les lois policières du temps du fascisme).
La presse mainstream pointe à juste titre les nouvelles mesures contre les personnes migrantes, mais le texte vise aussi à criminaliser la contestation, entre autres les barrages routiers – pratique typique des mouvements sociaux – en les assimilant à des prises d’otages, et il aggrave les peines (...)

En débat

Italie : le gouvernement de tous les dangers

le 12 septembre 2018, par Antonello Zecca, Franco Turigliatto

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.
C’est donc en 2018 que la formule « l’extrême droite est aux portes du pouvoir » est devenue caduque en Europe. Au pouvoir, elle y est, en Pologne, en (...)

Actualités

L’extrême droite à l’assaut du pouvoir en Europe : #2 - Italie, le national-populisme au pouvoir

le 29 mai 2018, par Commission nationale antifasciste

Après la Bulgarie (pays où trois partis d’extrême droite participent à l’alliance gouvernementale), la Hongrie et la Pologne dirigées par des droites bien extrêmes, ce sont désormais l’Autriche puis l’Italie qui ont vu des forces d’extrême droite monter au gouvernement, ces derniers mois. L’Autriche créant, en quelque sorte, une continuité territoriale entre des pays du centre-est de l’Europe très hostiles à l’immigration – réunis dans le « groupe de Visegrad » – et une Italie qui inaugure une alliance (...)

Actualités

Italie : un attentat raciste commis par un militant d’extrême droite

le 13 février 2018, par JS

Le 3 février, un Italien de 28 ans a ouvert le feu sur des étrangers d’origine africaine. Cette attaque, au cours de laquelle six personnes ont été blessées par balles, s’est produite à Macerata, dans le centre de l’Italie. L’auteur des coups de feu est sorti de sa voiture, a revêtu une écharpe tricolore, fait un salut fasciste et crié « Viva Italia » avant de tirer. Le terroriste au crâne rasé s’est ensuite rendu à la police, ce qui a permis de rapidement l’identifier : il s’agit d’un militant d’extrême (...)