Actualités

Dissolution du GALE : toujours plus pour les flics, toujours moins pour nos libertés.

le 5 avril 2022, par L’anticapitaliste

Dans son combat pour s’attirer la sympathie de l’extrême droite et de la police, Gérald Darmanin a profité de la loi contre le séparatisme pour permettre la dissolution des groupes qui provoquent non plus uniquement à des manifestations armées mais aussi à des « agissements violents à l’encontre des personnes ou des biens ». Dernier exemple en date avec le Groupe antifasciste Lyon et environs (GALE), officiellement dissout par le gouvernement la semaine dernière.
Dans un dossier « à la Tarnac », le (...)