Articles de Commission nationale antifasciste

Tous les articles de cet auteur

Actualités

Le Rassemblement National instrumentalise la mobilisation

le 12 décembre 2019, par Commission nationale antifasciste

Le soutien de Marine Le Pen aux grévistes du 5 décembre n’est pas passé inaperçu. La proximité avec les municipales joue pour beaucoup, mais n’explique pas tout. Le RN déroule sa stratégie de conquête et colle à la réalité politique. La présence affirmée de l’extrême droite dans les mobilisations sociales est loin d’être un signe rassurant.
Mi-novembre, Marine Le Pen rappelle son soutien aux Gilets jaunes, « le plus grand mouvement social depuis 50 ans », puis confirme la présence d’élus RN dans les cortèges (...)

Actualités

Marion Maréchal sans armée

le 1er octobre 2019, par Commission nationale antifasciste

Retour sur la « convention des Droites » organisée par Marion Maréchal et ses proches le 28 septembre. Nous ne nous appesantirons pas ici sur les immondes déclarations de Zemmour et consorts, mais davantage sur le sens et la portée de la démarche de Marion Maréchal.
Marion Maréchal (ex-Le Pen) est un caillou dans la chaussure du RN et de LR : populaire dans l’électorat de droite, toujours influente au RN (dans le sud-est et à Lyon notamment). Elle peut aussi compter sur des réseaux autour de l’Action (...)

Actualités

Liberté pour Antonin Bernanos

le 26 juillet 2019, par Commission nationale antifasciste

Antonin Bernanos, membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue, est en détention provisoire depuis le 15 avril 2019. Son incarcération fait suite à la plainte d’un militant de Génération Identitaire, après une altercation entre militant-e-s antifascistes parisien-ne-s et un groupe de fachos gravitant autour des « zouaves Paris » (lire notre communiqué).
Placé à l’isolement à Fresnes, Antonin a attendu deux mois avant d’avoir un parloir avec ses parents. Il est aujourd’hui incarcéré à La Santé. Son juge (...)

Actualités

Groupuscules fachos et mouvement des Gilets jaunes

le 8 février 2019, par Commission nationale antifasciste

A Paris, lors de l’acte XI des gilets jaunes, une cinquantaine de fachos hétéroclites a volontairement ciblé le cortège du NPA. Leurs slogans hostiles aux syndicats manifestent une volonté de s’en prendre au mouvement ouvrier. Les extrêmes-droites refusent, au sein des gilets jaunes, la présence d’une gauche qui s’affirme. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’attaque du 26 janvier.
Pour autant, ce n’est pas un saut qualitatif de la violence. La dangerosité des groupes radicaux se juge d’abord (...)

Actualités

[Chambéry] Manifestation réussie contre le Bastion Social

le 4 février 2019, par Commission nationale antifasciste

Ce samedi 2 février à Chambéry, près de 300 personnes ont défilé à l’appel du Collectif Savoyard Contre les Racismes et la Haine, pour exiger la fermeture du local du Bastion Social (l’EdelweiSS – 171 avenue de Lyon).
Un an après l’ouverture de ce local fasciste dans notre ville, les agressions se sont multipliées sans qu’aucune plainte n’ait encore abouti, pas plus que la procédure d’expulsion lancée par le propriétaire du local. Face au silence coupable de la municipalité et de la Préfecture sur les (...)

Actualités

Contre la réunion publique des enfants de Pétain, fachos hors de nos luttes !

le 18 janvier 2019, par Commission nationale antifasciste

Depuis le début de la mobilisation des « gilets jaunes », l’extrême droite dans toute sa diversité tente d’y faire son nid et de récupérer la légitime colère populaire.
Cet entrisme atteint son paroxysme avec l’organisation d’une réunion publique à Rungis le 19 janvier intitulée « Gilets jaunes, ou la révolution qui vient ! ». Si le titre peut paraître séduisant, il s’agit en réalité d’une initiative des pires déchets de l’extrême droite. Cette réunion s’inscrit dans une tentative de regroupement électoral de (...)

Actualités

Rassemblement national : Le fond de l’air est brun

le 18 janvier 2019, par Commission nationale antifasciste

Le dimanche 13 janvier, le Rassemblement national a lancé sa campagne pour les européennes dans la salle, comble, de la Mutualité à Paris. Sur fond d’air jaune pour la touche sociale, Marine Le Pen (MLP) annonce une campagne aux accents identitaires affirmés.
« On arrive » : le slogan de campagne fleure bon les belles années mégrétistes du FN des années 1990, doublé d’un « donnons le pouvoir au peuple ». Le clou de la convention était le dévoilement des douze premiers candidats, et autant le dire, de (...)

Actualités

L’extrême droite à l’assaut du pouvoir en Europe : #4 - Des sources d’inspiration pour le Front national

le 29 mai 2018, par Commission nationale antifasciste

Après la Bulgarie (pays où trois partis d’extrême droite participent à l’alliance gouvernementale), la Hongrie et la Pologne dirigées par des droites bien extrêmes, ce sont désormais l’Autriche puis l’Italie qui ont vu des forces d’extrême droite monter au gouvernement, ces derniers mois. L’Autriche créant, en quelque sorte, une continuité territoriale entre des pays du centre-est de l’Europe très hostiles à l’immigration – réunis dans le « groupe de Visegrad » – et une Italie qui inaugure une alliance (...)

Actualités

L’extrême droite à l’assaut du pouvoir en Europe : #3 - Allemagne, spectaculaire percée de l’AfD

le 29 mai 2018, par Commission nationale antifasciste

Après la Bulgarie (pays où trois partis d’extrême droite participent à l’alliance gouvernementale), la Hongrie et la Pologne dirigées par des droites bien extrêmes, ce sont désormais l’Autriche puis l’Italie qui ont vu des forces d’extrême droite monter au gouvernement, ces derniers mois. L’Autriche créant, en quelque sorte, une continuité territoriale entre des pays du centre-est de l’Europe très hostiles à l’immigration – réunis dans le « groupe de Visegrad » – et une Italie qui inaugure une alliance (...)

Actualités

L’extrême droite à l’assaut du pouvoir en Europe : #2 - Italie, le national-populisme au pouvoir

le 29 mai 2018, par Commission nationale antifasciste

Après la Bulgarie (pays où trois partis d’extrême droite participent à l’alliance gouvernementale), la Hongrie et la Pologne dirigées par des droites bien extrêmes, ce sont désormais l’Autriche puis l’Italie qui ont vu des forces d’extrême droite monter au gouvernement, ces derniers mois. L’Autriche créant, en quelque sorte, une continuité territoriale entre des pays du centre-est de l’Europe très hostiles à l’immigration – réunis dans le « groupe de Visegrad » – et une Italie qui inaugure une alliance (...)

À propos

"Tant qu’il le faudra !" est le blog de la commission nationale antifasciste (CNAF) du NPA. Celui-ci a pour objet de présenter les analyses et réactions du NPA sur la situation de l’extrême droite et des droites extrêmes. Il entend également relayer les articles d’organisations ou sites dont nous sommes proches, ainsi que les appels et compte-rendus d’initiatives antifascistes.

"Tant qu’il le faudra !" parce que l’antifascisme n’est pas pour nous une fin en soi, mais demeurera nécessaire "Tant qu’il le faudra", c’est à dire tant que l’extrême droite, le fascisme et ses racines ne seront pas éradiqués.

Contactez-nous : contact-cnaf@npa2009.org