Actualités

Communiqué NPA 37 suite à l’agression fasciste à la faculté des tanneurs

le 18 janvier 2020, par NPA 37

Depuis le lundi 13 janvier, les étudiant-es bloquent la fac des tanneurs, dans le cadre de la lutte contre la réforme des retraites et la précarité étudiante.

Ce matin, mercredi 15 janvier, peu avant 7h, un groupe d’une quinzaine d’individus, armés et cagoulés, ont attaqué les étudiant-es présent-es à l’entrée de la fac pour maintenir ce blocage. Le hall a été saccagé mais heureusement, il n’y a pas de blessé-es.

Cette agression a été revendiquée par les groupuscules de nazillons de la Cocarde et de l’Union des Etudiants Tourangeaux (UDET). Ces organisations sont liées au Rassemblement National, mais aussi aux Républicains en ce qui concerne la Cocarde.

Soi disant opposés à la réforme Macron des retraites, ils se transforment dans les faits en milice armée violente pour la défendre contre ceux et celles qui la combattent concrètement. C’est là leur vrai visage.

Le NPA 37 exprime son soutien et sa totale solidarité aux camarades agressé-es.

C’est une nouvelle étape dans l’apparition et la violence de ces groupuscules en construction sur Tours.

Cette agression violente contre une partie du mouvement social actuel s’ajoute à un discours fasciste, identitaire, homophobe, raciste et viriliste, comme le démontre leur communiqué.

Face à leur vision élitiste et profondément inégalitaire de l’Education, les étudiant-es mobilisé-es choisissent de défendre une université véritablement ouverte et émancipatrice qui ne servirait pas à nourrir un nationalisme destructeur.

Le NPA 37 réaffirme l’indispensable nécessité de la lutte antifasciste, unitaire et sans concessions !

Tours le 15 janvier 2020