Actualités

Communiqué des étudiant·e·s mobilisé·e·s d’Assas

le 18 janvier 2020

Nous, étudiants mobilisés d’Assas, nous sommes rassemblés pacifiquement devant l’université dès 8h30 ce lundi matin, afin de porter nos revendications et obtenir le report des partiels, en chants et dans la bonne humeur.

Dès 9h, nous avons été agressés par les membres de la Cocarde étudiante venus d’autres universités, notamment Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris 10 Nanterre. Ces militants d’extrême-droite ont arraché notre banderole "Rupture d’égalité, vous avez 3H", et nombre d’entre nous ont subi des coups et des tirs de bombe au poivre 500ml à bout portant. Des effets personnels ont été arrachés à deux d’entre nous, et deux autres de nos camarades mobilisés ont été envoyés aux urgences.

A la vue de ces violences, le personnel de l’Université a alors décidé de fermer la grille, empêchant ainsi les étudiants de rentrer dans l’université et d’assister à leurs partiels, et ce pendant au moins 45 minutes.

A l’arrivée de deux policiers, dont l’un ayant un taser dans la main, et nous informant de l’arrivée d’une Compagnie Républicaine de Sécurité en renfort, nous nous sommes déplacés en face de l’université, conformément à leurs instructions.

Les étudiants mobilisés d’Assas.