Actualités

Angers : attaque nazie contre le local de L’Etincelle

le 20 janvier 2021, par NPA 49

Article publié sur le site du NPA 49

Les nazis angevins ont une nouvelle fois frappé à Angers. Ils ont cambriolé le local municipal mis à la disposition de l’association L’Étincelle, près du Chabada, volé du matériel, fait un autodafé des livres, affiches et auto-collants qui y étaient entreposés et aspergé les murs de peinture rouge. Ils viennent de revendiquer leurs exactions sur la messagerie cryptée Telegram, en cachant leurs visages par des têtes de mort SS. Les traits terroristes de l’extrême-droite angevine ne cessent ainsi de se dessiner, sans que L’État français et la municipalité ne réagissent à la hauteur du danger.

Il semble que l’attaque se soit déroulée, au plus tôt, dans la nuit du 8 au 9 janvier. Le local de L’Étincelle est situé sur le site des anciens abattoirs à l’écart des habitations, non loin de la salle de spectacles Le Chabada. En ce début d’année, il est resté inactif, ce qui explique sans doute que l’attaque n’ait été découverte que le lundi 11 janvier par les adhérent.e.s de L’Étincelle. Une plainte a été immédiatement déposée mais L’Étincelle a fait le choix de ne pas communiquer sur cette attaque avant que ses auteurs ne l’ait revendiquée. C’est ce que le groupuscule “Angers nationaliste” vient de faire sur la messagerie cryptée Telegram. Deux Articles du 20/01/2021 sur le site de Ouest-France (un premier à chaud et un second plus détaillé) sont consacrés à cette attaque. Le tweet ci-dessous reproduit la “revendication” des nazis angevins :

Le contenu de la revendication ne laisse aucun doute sur l’idéologie nazie de ses auteurs, leur probable identité (d’identitaires) et sur le danger terroriste qu’ils représentent : autodafé des livres comme les nazis allemands en 1933 (avant de brûler les gens), têtes de mort SS et peinture rouge (le sang) sur les murs sont autant de menaces de mort. Il est pourtant à craindre que la presse bourgeoise reprenne son antienne habituelle sur la (fausse) “symétrie” extrême-gauche et extrême-droite. Faudra-t-il attendre une nouvelle prise du Capitole pour en finir avec ces amalgames odieux qui ouvrent la voie au fascisme ? Du côté de la classe travailleuse en tout cas, il est urgent de développer une riposte unitaire et surtout une alternative politique au capitalisme ordolibéral. Car le terreau sur lequel prospèrent l’extrême droite et ses groupuscules criminels est bien celui-ci.